Après le Brexit : Union Européenne, année zéro

Un Royaume désuni

Le camp du Brexit a gagné. Malgré un score serré, le message est clair : Le Royaume-Uni ne fait plus partie de l’Union européenne. Les raisons sont multiples et nous devrons prendre le temps de les analyser.

Ce divorce est un choc. En premier lieu pour le Royaume Uni, qui en ressort profondément divisé. Le scrutin a révélé en effet une triple fracture.

Une fracture sociale d’abord - entre les classes populaires, grandes perdantes de la mondialisation et de la désindustrialisation, qui ont voté en faveur du Brexit, et les classes supérieures, éduquées et mobiles, plus largement favorables à l’Europe.

Une fracture territoriale ensuite, entre la ville, pro-européenne, et le monde rural, plus eurosceptique, mais également une fracture entre les nations du Royaume-Uni, l’Angleterre et le Pays de Galles, hostiles à l’Europe, l’Ecosse et l’Irlande du Nord en faveur.

Enfin, et c’est le plus frappant, le scrutin a révélé une profonde fracture générationnelle : d’après les sondages, 75% des 18 - 25 ans auraient voté en faveur d’un maintien dans l’Union européenne, alors que près des deux-tiers des plus de 65 ans auraient voté en faveur du Brexit.

Un rebond salutaire

La Grande-Bretagne avait refusé de participer au projet européen à ses débuts. Aujourd’hui, l’Union européenne continue, à nouveau, son chemin sans elle.

La séparation, bien que douloureuse, doit se faire en bonne intelligence et le plus rapidement possible, afin de réduire les incertitudes juridiques et maintenir les liens politiques et économiques noués depuis des décennies. Les anglais doivent néanmoins être conscients qu’ils ne pourront bénéficier des mêmes avantages qu’auparavant. Dehors c’est dehors.

Pour l’Europe, le statut quo n’est plus permis. Un nouveau projet européen, plus politique, plus social, plus efficace, doit voir le jour. Et ce projet doit être validé par les peuples. La France porte une grande responsabilité, dans cette nouvelle Europe qui s’annonce.

Notre pays doit retrouver sa capacité de propositions, de leadership et de vision. L’affaiblissement du gouvernement français actuel ne nous permet pas de formuler des initiatives crédibles. Mais d’ici à mai 2017, nous avons le temps de préparer, avec nos voisins allemands un projet fort, qui redonnera à l’Union européenne son ambition première : réunir une famille de peuples dans un projet d’avenir commun.

Anne Sander

Coopération Transfrontalière

Communiqué de presse - Règlement europée…

        Communiqué de presse d’Anne SANDER   Députée européenne   01/06/2018     Règlement europé...

8e réunion du groupe de travail sur la c…

  Le 28 février 2018, Anne Sander, Député européenne, Vice-présidente de la MOT, organisait la 8ème réunion du groupe de travail sur la coopér...

7e réunion du groupe de travail sur la c…

  Mercredi 29 Octobre, Anne Sander, Député européen, organisait à Bruxelles la 7ème réunion du Groupe de travail parlementaire sur la Coopérat...

6ème Réunion du groupe parlementaire sur…

Le 31 mai 2017, Anne Sander, député européenne, vice-présidente de la MOT, organisait la 6ème réunion du groupe de travail sur la coopération tr...

5ème réunion du Groupe de Travail sur le…

Compte rendu de la réunion : Mercredi 1er mars 2017, Anne Sander organisait à Bruxelles la 5ème réunion du Groupe de Travail Parlementaire sur la Co...

Visite de terrain à Kehl sur l'emploi tr…

Emploi : la mobilité professionnelle devrait être une évidence! « Pour les frontaliers, la mobilité professionnelle devrait être une évidence lorsque...

Combattre le chômage dans les zones fron…

« Lever les obstacles à l’emploi transfrontalier » - Compte rendu de la 4ème réunion du Groupe de Travail sur la Coopération Transfrontalièr...

Immatriculations provisoires des véhicul…

Question avec demande de réponse écrite à la Commission du 29 février 2016 Signataires: Anne Sander (PPE) , Franck Proust (PPE) Objet:  Immatri...

Vol de métaux dans les zones frontalière…

Question avec demande de réponse écrite à la Commissiondu 6 avril 2016 Objet:  Vol de métaux dans les zones frontalières Signataire: Anne Sande...

"Réviser Schengen": quels impa…

  Pour accéder à la totalité de la newsletter cliquez ici.    ...

Faciliter l'emploi transfrontalier

Le 29 février, à Strasbourg, j'ai organisé un temps d'échanges très intéressant avec l'équipe Pôle emploi de la Grande Région Est. Sa mission détermi...

Remise en cause de Schengen : « un casse…

Tous les jours, nous apprenons qu’un nouveau pays membre de l’espace Schengen rétablit les contrôles d’identité à ses frontières nationales pour contr...

Des appels sans frontières et un interne…

« L’Europe tend à combler son retard en matière numérique en posant aujourd’hui les bases d’un marché européen des communications sans barrière tari...

Soins de santé transfrontaliers : « de t…

Je présidais mercredi 14 octobre la seconde réunion du Groupe de Travail sur la Coopération Transfrontalière au Parlement européen sur le thème de l...

Les frontaliers attendent la fin du «roa…

« La fin du « roaming » (la surfacturation des appels et messages téléphoniques effectués depuis l’étranger) est attendue avec impatience par tous les...

Anne Sander élue Vice-présidente de la M…

Anne Sander, eurodéputée alsacienne, a été élue à l’unanimité aujourd’hui Vice-présidente de la Mission Opérationnelle Transfrontalière (MOT) lors de ...

Comment améliorer le dialogue franco-all…

Comment améliorer le dialogue franco-allemand? Je recevais le 16 décembre 2014 à Strasbourg le sénateur Jean Bizet, Président de la Commission des Aff...

Recevoir ma newsletter

Politique de confidentialité."/> En renseignant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir notre newsletter par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité.