Agence européenne des médicaments : la Task Force la veut pour Strasbourg

DNA - 12/07/2016 - Christian Bach

Après le référendum en faveur du Brexit

Agence européenne des médicaments : la Task Force la veut pour Strasbourg


La candidature de Strasbourg comme ville siège de l'Agence européenne des médicaments prend forme. La Task Force "Strasbourg the Seat" pilotée par Catherine Trautmann appuie cette démarche.

Les membres de la Task Force « Strasbourg the Seat », dont l'objectif est de défendre et de promouvoir le rôle européen de la métropole alsacienne, se sont réunis la semaine dernière pour "examiner ensemble le contexte politique inédit dans lequel l’Europe se trouve depuis le Brexit".

"Sous la présidence de Catherine Trautmann, les différents élus se sont mis d’accord sur le principe d’initier une vaste manifestation en lien avec le Parlement Européen, visant à identifier les raisons des replis des peuples face au projet européen et à imaginer les moyens d’y répondre", indique un communiqué, qui précise par ailleurs que "de cette réunion de la Task force est sortie une déclaration conjointe de ses membres pour l’implantation de l’Agence Européenne des médicaments à Strasbourg. Cet organe décentralisé de l’Union, actuellement basé à Londres, devra en effet se repositionner géographiquement lorsque le gouvernement britannique aura entamé le processus concret de retrait. En tant que capitale parlementaire et des droits de l’Homme, ville de la Pharmacopée et des instituts d’excellence scientifique, Strasbourg se veut la candidate naturelle pour accueillir l’agence", dit un communiqué.

Une lettre à François Hollande signée par 13 élus alsaciens et lorrains

"Fidèle à sa tradition humaniste, la candidature strasbourgeoise trouve par ailleurs sa motivation dans la conviction profonde que la santé est un droit fondamental, qui concerne tous les citoyens sans exception, comme inscrit dans la Charte des droits fondamentaux", dit encore le communiqué.

Afin d’interpeler le gouvernement à ce sujet, l’ensemble des membres de la Task Force « Strasbourg The Seat » a signé une déclaration commune mais également signé un courrier à l’attention du Président de la République François Hollande, ainsi qu’à son Premier Ministre Manuel Valls.

Il y a quelques jours déjà, Anne Sander, députée européenne (LR-PPE) et Philippe Richert, président du conseil régional, ont adressé un courrier au président de la République François Hollande pour lui demander d'appuyer la candidature de Strasbourg pour accueillir le siège de l'Agence européenne des médicaments.

Des scientifiques, le président de l'Université de Strasbourg, la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin, le Medef Alsace sont prêts à soutenir cette candidaure.

Le sujet avait été mis sur le tapis fin juin lors d'un conseil municipal de Strasbourg par le conseiller d'opposition Eric Senet.

D'autres villes, Lyon et Barcelone, ainsi que la Suède et le Danemark ont également manifesté leur intention de se porter candidats.

Le courrier au président de la République pour appuyer la candidature de Strasbourg est signé par le maire de Strasbourg Roland Ries, le président de l'Eurométropole de Strasbourg Robert Herrmann, le président du conseil départemental du Bas-Rhin Frédéric Bierry ainsi que par huit parlementaires nationaux et européens. Les députés européens lorrains Edouard Martin et Nathalie Griesbeck soutiennent cette démarche.

Lien vers l'article : ici

Dans la presse

Recevoir ma newsletter

Politique de confidentialité."/> En renseignant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir notre newsletter par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité.