Strasbourg doit défendre ses sessions de quatre jours - L'Alsace

par Yolande Baldeweck

Anne Sander, seule députée alsacienne au Parlement européen, avait tiré la sonnette d’alarme dès lundi soir ( L’Alsace d’hier). L’élue UMP avait dénoncé le vote par lequel une majorité d’eurodéputés avaient « demandé expressément de supprimer les débats et les votes du jeudi après-midi ». Pour eux, « tous les sujets de la journée, sur la croissance en Europe, sur le drame des réfugiés en Thaïlande ou sur la surveillance du marché de l’énergie, pouvaient se tenir en une simple matinée » , avait-elle ironisé. [...]

lire l'article complet ici

Dans la presse

Recevoir ma newsletter

Politique de confidentialité."/> En renseignant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir notre newsletter par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité.